Conseil municipal 8/12/16, commissions.

Ce jeudi 1er décembre se tiennent les commissions avant le conseil municipal. Vous en trouverez l’ordre du jour ci-dessous.

ordrejour8-12

Je siège dans la commission III. Ce n’est pas un choix mais c’était la commission thématique dans laquelle je siégeais en tant qu’adjointe à la Santé avant mon départ de la majorité.

Une lecture de la liasse (reçue hier seulement en format papier, le seul qui permette vraiment un travail en profondeur) permet de dégager notamment une remarque.

En effet, alors que la feuille de route austéritaire de la majorité PS /EELV/PC a été révélée au public ce mois-ci, on peut trouver intéressant cette page de la DM3 (Décision Modificative 3 : un avenant au budget qui permet de recadrer celui-ci en fonction des besoins réels ou des décisions politiques nouvelles).

Document issu de la liasse fournie aux élus.
Document issu de la liasse fournie aux élus.

Elle montre d’abord que le niveau de DGF (la dotation de l’Etat) rapportée à la population est à peine en dessous de la moyenne des autres villes de plus de 100 000 habitants, alors que le niveau de dépenses (fonctionnement et investissement) est, lui, largement inférieur.

On note également que le niveau de recettes est inférieur à la moyenne mais qu’il est supérieur aux dépenses de fonctionnement (c’est à dire que la population produit plus de recettes que la ville ne dépense en fonctionnement).

Autre indicateur en décalage avec la moyenne : la ville est particulièrement peu endettée par rapport aux autres villes de la même “strate” (villes de + 100 000 habitants, hors Paris).

Tous ces indicateurs rendent d’autant plus contestables les propositions de politique d’austérité du PS /EELV/ PC : la relative bonne santé financière de notre ville, affirmée lors du vote du budget 2016 par Bernadette Abiven, adjointe au Finances, est confirmée par ce document.
Le tournant ultra-libéral et austéritaire annoncé semble ainsi relever plus d’un changement idéologique assumé d’une majorité qui dérive à droite, que d’une simple erreur de jugement face à une certaine tension budgétaire.

Cette dérive droitière serait confirmée par l’arrivée de Fortuné Pellicano comme 10ème adjoint, en remplacement de Jean-Claude Lardic. Cette montée en puissance de celui qui se proclamait lui-même “1er sarkozyste de Brest”, rentré dans la majorité socialiste après un parcours de l’UMP au PRG en passant rapidement par le Modem (en moins de 10 ans), serait un signal assez fort du changement d’équilibre au sein de la majorité. Pas sûr que les militants écologistes ou communistes y trouvent leur compte…

TEASING : on reçoit une délibération mais on n'a pas le nom du futur 10ème adjoint...
TEASING : on reçoit une délibération mais on n’a pas le nom du futur 10ème adjoint…

Laisser un commentaire